Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Oct

Les chats noirs en Namibie : le retour

Publié par Nancy et Cyril  - Catégories :  #Namibie 2015

jour 10- 28 avril. De Aus au Fish River Canyon

La nuit a été glaciale, et malgré tous nos vêtements chauds nous avons eu un peu froid. Nous nous réveillons un peu fatigués, mais nous avons pas mal de route pour arriver au Fish river canyon donc nous ne traînons pas trop pour partir. Heureusement, jusqu’à Seeheim la route est bonne (c’est la B1, la route bétonnée qui relie Luderitz à Keetmanshoop) et il nous faut 1h30 environ. Nous continuons de longer ce mystérieux chemin de fer que nous traversons à plusieurs reprises en guettant un train imaginaire. C’est même devenu un petit rituel entre nous moi : "pas de train à gauche !" / Cyril : "pas de train à droite! ». Juste avant d’arriver à Seeheim, le paysage change brutalement, et la route descend en serpentant dans un magnifique paysage rocheux. On croit être déjà arrivé au FISH RIVER CANYON, sauf qu'à bien regarder la carte il y a encore au moins 130 km de piste jusqu’à notre hébergement… Quelques 2 bonnes heures plus tard, après un improbable passage le long d’une plantation de palmiers et de vignes (il y a en fait un barrage tout prêt), nous arrivons en début d’après midi au Canyon roadhouse, qui dépasse nos espérances en matière de déco. En effet, l’endroit est connu pour sa déco extérieure de vieilles voitures rouillées très « vintage » mais il s’avère que l’intérieur est à l’avenant, et de très bon goût. En plus, l’ardoise à l’entrée indiquant " hamburgers et cheese cake à l’amarula" (l'amarula c'est le bailey’s sud africain) nous fait immédiatement saliver… Vu la journée d’hier et la longue route, nous décidons de nous faire une journée cool, incluant un agréable déjeuner à l’ombre de notre acacia, une sieste dans le hamac (un oryx viendra nous tenir compagnie à quelques dizaine de mètres, couché à l’ombre d’un arbre pour sa propre sieste) et un dîner au chaud, à savoir dans le resto du camp. Vers 15h30, on décide quand même d’aller voir le canyon depuis le point de vue nord (depuis « Hobas ») sauf que, la fatigue combinée à une relativement mauvaise orientation de panneaux nous fait louper la route. Résultat, comme en Namibie il n'y a qu'un panneau tous les 50 km (quand on a de la chance), on met… 50km à se rendre compte de notre erreur... C’est donc "100km-de-piste-pas-terrible-pour-rien" qui remplace notre petite balade cool au canyon au coucher du soleil… Heureusement, nous arrivons au camp à 17h00, ce qui nous laisse juste le temps d’attrapper quelquechose à boire et de grimper in extremis en haut de la colline qui surplombe les emplacements de camping, pour l’incontournable « sundowner » du jour. Le coucher de soleil est très beau, avec quelques quiver tree en premier plan, et je regrette de n’ avoir pas pris mon appareil photo (ben oui, dans l’urgence, entre le sac photo et l’apéro il fallait bien choisir…). Nous nous promettons de revenir le lendemain soir, après notre excursion au canyon, un peu plus tôt et avec le matos nécessaire.

Faute d’eau chaude dans notre bloc sanitaire (et comme une truffe j’ai pas pensé à aller vérifier les 2 autres), nous prenons -sans douche- la direction du resto, où, déception, les burgers ne sont pas servis le soir… Cyril se rabat sur un steak d’oryx (trop cuit comme toujours) et moi sur du poisson, que j’espérais au moins accompagné de frites, mais non, petite salade! Je crois qu’en Namibie, quand tu n’aimes pas la viande on doit penser que ta religion t’interdit tout chose grasse et appétissante. Ou alors, simplement, on te punit… Malgré tout la soirée est agréable car la déco est géniale, le cheesecake à l’amarula est super bon et, dédicace improbable, de la country passe en fond sonore, notamment la chanson « wagon wheel » qui sert de bande son au film de notre dernier voyage en Californie !

Nous allons au lit en espérant que la nuit sera moins froide que la veille, mais comme nous sommes encore plus au sud, c’est pas gagné…

Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Les chats noirs en Namibie : le retour
Commenter cet article

Archives

À propos

blog de voyage et de notre vie à la Réunion