Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Aug

Un mafate pas comme les autres

Publié par Nancy

"Et pourquoi donc ?" me direz vous... Et bien déjà parce que cette fois ci j'ai gardé mes chaussures jusqu'au bout, parce que Jean-Michel, le papa de Cyril était des nôtres, et ... surtout... par ce que c'était le premier Mafate avec notre toutou adoré !

Pour l'occasion, notre amie Martine nous avait prêté les sacoches de son chien pour qu' Ikki puisse aussi porter ses affaires (gamelle, eau et croquettes) ce qui nous a valu des commentaires mi- amusés mi-indignés (genre "vous lui faites porter vos affaires ?")... Vu que nous portions chacun des sacs de 10kg environ , on s'est dit que lui aussi pouvait bien porter un peu sa pitance! D'autant plus que le bivouac en plein hiver à 1800 m d'altitude à 5 °C, c'était un peu pour lui ... Et oui, la majorité des gites n'acceptant pas les chiens, on avait joué la sécurité et porté tout ce qu'il fallait pour être autonome en bivouac.

La montée au plateau de Kerval (sentier normalement fermé je précise) est un interminable pierrier (un ébouli de roches quoi) uniquement balisé par des petits rochers empilés par les randonneurs précédents. Sauf que, un peu en retard sur notre planning de la journée, nous l'avons fait en grande partie de nuit. Et croyez moi si vous voulez, mais des petits tas de cailloux pour baliser un ébouli, de nuit, il y a mieux... De nuit en effet, rien ne ressemble plus à un rocher ... qu'un autre rocher... Résultat, nous avons un peu loupé la fin du sentier (Ikki l'avait trouvé, mais sur le moment on ne l'a pas cru le pauvre) et ça s'est terminé en escalade et à hisser le chien et les sacs avec une corde (enfin la ceinture pour le chien plus exactement).... Autant dire qu'on est arrivé un peu épuisés et on a posé les tentes sur le premier coin un peu plat qu'on a trouvé, sauf que c'était pas vraiment plat et que c'était plein de bouses de vaches ! On était aussi un peu à court d'eau donc les soupes chinoises faisaient plutôt pâtes en sauce et on a du zappé le thé du lendemain matin... Bon, après une reconnaissance avec Ikki,on a quand même fini par trouver le spot de bivouac où on aurait du arriver et la source pour nous ravitailler en eau. Notre cabot en a bien sûr profité pour prendre un bon bain de boue et aller dire bonjour aux campeurs à peine réveillés, et à leur chien bien sûr !

Remontée le lendemain moins épique mais plus fatigante, d'autant plus que les sacs étaient bien lourds et que je commençais à avoir la grippe !

Allez, une petite vidéo et des photos pour illustrer tout ça.

Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Un mafate pas comme les autres
Commenter cet article

electricien paris 13 01/02/2015 01:47

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

nancy 02/03/2015 17:06

merci pour votre commentaire. je ne vois malheureusement le lien dont vous parlez ... pouvez vous le mettre à nouveau en commentaire ?

plomberie paris 16 30/01/2015 19:42

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Rémi 26/08/2014 19:10

Au début quand j'ai regardé les photos sur le repas et l'arrivée de nuit, ça m'a rappelé les réfugiés bosniaques que j'ai observé en ex-yougoslavie.....mais non, non, c'était bien vous!! Les petits îlois!!
Bon trêve de plaisanteries, nous on est toujours fans des articles et des photos de Nancy...punaise t'as vraiment un don!!
On vous bizzzzz

Archives

À propos

blog de voyage et de notre vie à la Réunion