Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Mar

Les chats noirs sur des skis

Publié par Nancy  - Catégories :  #métropole

Je n’avais jamais remarqué à quel point la neige fraiche ressemblait à du sucre glace. Du sucre glace froid . Et mouillé. C’est ça : du sucre glace froid et mouillé. Bon c’est moins poétique que de la comparer à les larmes de glace d’une hypothétique déesse de la montagne, mais si j’étais poétesse, ça se saurait… en tout cas quand ça crisse sous les skis ou les chaussures, c’est tellement bon.

Et oui, après les dangereuses plages de Rio de Janeiro, les coupes gorges de Johannesbourg, nous avons choisi d’affronter cet hiver les perfides pentes accidentées des montagnes alpines : les pistes de la marmotte et de l’ourson. Oui oui, ce sont des pistes vertes. Oui oui ce ne sont pas celles qui ont mis Schumacher dans le coma mais quand même. Après plus de 10 ans sans avoir mis les pieds sur des skis (le québec pour moi, « je-ne-sais-même-plus-quand » pour Cyril), j’avoue avec un poil de honte que pour notre premier jour de ski, nous avoir choisi notre programme en fonction de 2 critères : ne pas recommencer par un tire-fesse ou par un télésiège, et avoir une piste verte dès la descente… Pourquoi ? Ceux qui se posent la question n’ont manifestement jamais vécu la honte de se crouter au départ (tire fesse en général) ou à l’arrivée (télésiège) d’un remonte pente, devant des gamins bien plus jeunes que vous…

Bref, pour notre reprise, au moins nous étions bien équipés contre le froid, et nous avions mesuré quelques jours plus tôt l’importance de ce détail qui peut paraître pour certains une évidence. En effet, de passage à St Etienne chez notre amie Florence, nous avons eu la chance de profiter des hauteurs enneigées entourant la ville pour aller faire une balade à pied. Nous parlant d’une petite balade courte, je renonce à ma bouteille d’eau et Cyril à mettre son pantalon de ski. Quant à Flo, elle nous montre, toute fière, les chaussures de neige qu’elle a acheté il y a qq temps quand la ville s’est retrouvée sous 60cm de neige, puis les repose dans son placard pour enfiler un pantalon léger et ses vieilles chaussures de marche. Arrivés sur place, nous découvrons qu’il a bien neigé la veille, alors que ST Etienne centre ville était sous la pluie. Après une courte hésitation, elle renonce à nous faire louer des raquettes, les jugeant non indispensables. Rapidement, bien que tout excités par cette couche blanche dont nous rêvions depuis qq mois , nous réalisons que la neige fraîche est profonde, très profonde. Au fil des pas, bien que la vue soit magnifique et l’endroit magique, nous réalisons que tous les gens –sauf nous- portent des raquettes tout en nous lançant des regards soit condescendants (ah les « parisiens » à la montagne…) soit admiratifs (sans raquettes ? ah oui vous êtes courageux quand même !). Cyril et Flo ont vite les pieds et les pantalons trempés (rappelez vous : le sucre glace, mais froid et mouillé), et, alors que Flo qui est légère et chausse du 36 marche sur la neige fraîche comme Jésus sur l’eau, Cyril s’enfonce d’un demi mètre à chaque pas… Et non non, je vous rassure, ça n’est pas épuisant du tout. Surtout dans les montées.

Dans la dernière partie de la randonnée, les éléments se déchainent (oui j’aime bien quand ça fait un peu théatral…) et une sorte de blizzard se lève, transformant nos mains (ben oui, fallait bien que je filme ça ...) et le pantalon de cyril en version rigide du modèle original ! Mais rassurez vous, nous sommes rentrés sains et saufs, ravis malgré tout, plein de souvenirs et d’anecdotes à raconter, et avons dégelé nos mains autour du gaufrier de Florence !

Mais revenons à nos moutons : le ski. J’ai toujours gardé de mes séjours alpins des sentiments mitigés. D’un côté les visions grandioses sur les montagnes à perte de vue, le ciel d’un bleu inimitable, les effluves de vin chaud et de tartiflette, de l’autre la galère de skier quand il neige (on ne voit rien tant à cause de la buée que de la neige qui fond sur le masque), la douleur quand on enfile et qu’on retire les chaussures de ski , et , SURTOUT, le numéro de contorsion qu’il faut réaliser quand on veut aller faire pipi. Non mais franchement, c’est forcément un mec qui a inventé la combinaison et la salopette de ski ! Déjà que marcher jusqu’aux toilettes avec des chaussures de ski vous donne un air d’alien tout doit sorti du « 5ème élément », qu’évidemment les crochets dans les WC sont cassés et qu’il est inenvisageable de poser son blouson par terre, mais en plus il faut enlever 12 couches de vêtements qu’on a enfilé dans le mauvais ordre (merde les bretelles c’est au dessus de la polaire, pas au dessous). Heureusement qu’hors vacances scolaires entre midi et 2 il n’y a personne sur les pistes (quand je dis personne c’est personne, littéralement), qu’il y a des employés sympas pour vous expliquer sans se moquer que c’est fini l’époque du forfait qu’on sort de sa poche et que « non madame c’est de l’autre côté de la borne qu’il faut vous approcher » quand je me déhanche sans succès comme un labrador dysplasique (blague de véto, désolée).

Bref, le ski c’est génial, surtout quand on soigne ses douleurs au hammam et au jacuzzi de l’hôtel, et qu’on peut manger entrée plat fromage ET dessert le soir au resto sans culpabiliser…

la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...
la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...

la neige !!!! et en plus avec notre amie Florence. Que du bonheur ...

Commenter cet article

Archives

À propos

blog de voyage et de notre vie à la Réunion